Histoire de la section Moléson

Le 17 septembre 1871, quatorze montagnards fondent la Section à Romont. Les statuts sont adoptés le 8 octobre au château de Bulle par quarante personnes. Son but principal est d'apprendre à connaître et à faire connaître les Préalpes, jusqu'alors peu visitées par les touristes.

Les débuts de cette "découverte" sont très timides (deux à trois courses par an). De nombreuses régions sont ignorées: les Vanils, les Gastlosen, la haute montagne. Quelques équipes commencent à baliser certains parcours. C'est au tournant du siècle que les activités prennent leur essor (dix courses par an dès 1908, 40 dans les années 30).

En 1899, la section édifie la cabane du Wildhorn. Entre 1903 et 1913, tous les sommets des Gastlosen sont conquis. Ce site attire de plus en plus de clubistes qui, dès 1945, peuvent loger au chalet du Régiment. Le ski de randonnée entre officiellement dans les activités de la section dès 1901.

En 1935, la section construira le chalet du Hohberg.

Les courses dans les Préalpes nécessitent souvent deux jours (transport oblige), les courses de haute montagne se déroulent généralement sur trois ou quatre jours. Il n'est pas rare que certains clubistes se déplacent à bicyclette jusqu'en Valais.

Après la guerre, les courses se démocratisent, la voiture est de plus en plus utilisée, les autoroutes se construisent, et le faste qui entourait certaines ascensions se perd.

Exclues jusqu'ici du Club Alpin, les femmes vont former une sous-section en 1927, le Club suisse des femmes alpinistes. Dans les années 50, elles seront admises une fois par mois à participer à une course avec les hommes. En 1971, le droit de vote étant accordé aux femmes, le CAS ne peut que suivre le mouvement. Ces dames devront tout de même attendre 1978 pour atteindre leur but: devenir membres à part entière au sein du CAS et de la section Moléson.

D'après François Mauron, Plaquette du 125e de la Section Moléson

 

En septembre 2010, la section Moléson a fait don à la Bibliothèque Cantonale Universitaire de Fribourg de ses photos d'archive. Cliquez ici pour voir comment on pratiquait l'alpinisme à la section au début du XXe siècle.